vendredi, décembre 22, 2006

Le repos d'un nomade

Mon cœur nomade a visité tant de pays

Sans pour autant se trouver de patrie

De voyage en voyage il se lancait a la poursuite d’un mirage

Un reve qu’il dessinait par des mots

En souffrant d’une realité qui l’accomblait par ses maux

Longtemps il a erré

Ce soir il renait

Mon cœur a posé ses bagages

Il a attein son derniere rivage

Ce parloire de l’ame que sont ses yeux

Mon cœur est chez lui, comblé et heureux

3 commentaires:

Luna a dit…

J'aime beaucoup ce que tu as écris aussi tu sais...je n'ai pas pu te répondre sur mon blog sur ton dernier commentaire...alors voilà ce que j'ai écris...
Merci Zyed...

je prépare d'autre choses...
merci pour tes commentaires. ça me touche vraiment...

A bientôt

Roumi a dit…

Mon cher Zyed,
Je poste ici le poème que j'ai écrit après avoir lu le tien. J'aime toujours autant notre jumelage poétique. :)

Tu pensais que ton coeur nomade
Etait voué à une éternelle ballade
Sur un chemin fait d'une myriade
D'épreuves rudes et de cascades.

Tu rêvais d'un délicieux rivage,
Ignorant son nom et son visage,
Où l'on comprendrait ton langage
Et où tu deviendrais homme sage.

Ton âme errait dans ce labyrinthe
De solitude, pire qu'une enceinte,
Imprimant sur le sol les empreintes
De tes peurs, doutes et craintes...

Aujourd'hui je vois tes yeux briller
Et ton tendre visage nous irradier
De la joie qui ton être tout entier
Est venue délicieusement bercer...

Je songe encore à la douce chaleur
Qui fait fondre ton sublime coeur
Dans l'océan infiniment protecteur
Où tu cueilles enfin ton bonheur.

Je devine la force qui te magnétise,
Ces vagues lancinantes et exquises
Grâce auxquelles tu immortalises
Le souffle divin de ton Héloïse.

H&M a dit…

j'ai été émerveillée par le "coeur nomade" :)
je le suis encore plus par la réponse de Roumi :)
et bah dis donc, quel blog ! autant d'émerveillement d'un coup :p

bravo !